Qualité biologique des sols

Projet QUALI-SOL: Caractérisation de la qualité biologique des sols agricoles en Région wallonne

La qualité d’un sol peut se définir globalement comme étant son aptitude à remplir les diverses fonctions ou "services" qu’on attend de lui:

  • assurer la productivité animale et végétale (fertilité);
  • agir sur la préservation de l’environnement (rôle de filtre, dépurateur);
  • garantir le maintien des organismes vivants.

Or la plupart des fonctions des sols sont assurées (in)-directement par les micro-organismes qu’ils abritent:

  • mise à disposition de nutriments pour les plantes;
  • dégradation et réorganisation de la matière organique;
  • dégradation des matières polluantes, etc.

Afin d’évaluer la qualité des sols, il parait donc judicieux d’étudier la dynamique et l’activité des populations microbiennes à l’aide d’un outil sensible et adéquat.

Le présent projet vise à évaluer la qualité des sols agricoles en Wallonie selon deux critères majeurs:

  • l’étude de la diversité génétique des microorganismes du sol;
  • l’étude de leur activité biochimique.

Une distinction toute particulière est également opérée entre les sols inscrits en agriculture conventionnelle et les sols conduits selon le mode biologique.

Le travail du sol, avec ou sans labour, est également étudié. Afin d’être au plus proche des conditions réelles, les parcelles sont directement étudiées chez les agriculteurs. Différents champs d’essais sont également étudiés afin d’évaluer les effets potentiels du travail du sol ou encore des produits phytosanitaires sur la flore microbienne.
Ce projet consiste donc en une caractérisation des sols agricoles soumis à divers itinéraires techniques.

A terme, une telle approche devrait permettre d’identifier clairement les pratiques culturales qui respectent au mieux les équilibres du système "sol-micro-organismes-plantes".
Elle contribuera ainsi:

  • à une meilleure gestion agricole des sols;
  • à prévenir leur dégradation;
  • à proposer des pistes pour leur restauration.

Les techniques développées dans ce projet pourront également être transposées à l’étude d’autres sols, notamment les sols industriels ou pollués.

Journée sur le thème de l'agriculture bio organisée à Maissin le 04 juin 2013. 

Notre présentation Microbiologie des sols agricoles: rôles et impact de la gestion des sols

Contact:
Mathieu DONDELINGER
084 220 260
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Projet QUALI-SOL : Caractérisation de la qualité biologique des sols agricoles en Région wallonne

 

La qualité d’un sol peut se définir globalement comme étant son aptitude à remplir les diverses fonctions ou « services » qu’on attend de lui :

Ø      assurer la productivité animale et végétale (fertilité),

Ø      agir sur la préservation de l’environnement (rôle de filtre, dépurateur)

Ø      garantir le maintien des organismes vivants.

 

Or la plupart des fonctions des sols sont assurées (in)-directement par les micro-organismes qu’ils abritent :

Ø      mise à disposition de nutriments pour les plantes,

Ø      dégradation et réorganisation de la matière organique,

Ø      dégradation des matières polluantes, etc.

 

Afin d’évaluer la qualité des sols, il parait donc judicieux d’étudier la dynamique et l’activité des populations microbiennes à l’aide d’un outil sensible et adéquat.

 

Le présent projet vise à évaluer la qualité des sols agricoles en Wallonie selon deux critères majeurs :

  1. l’étude de la diversité génétique des microorganismes du sol
  2. l’étude de leur activité biochimique.

Une distinction toute particulière est également opérée entre les sols inscrits en agriculture conventionnelle et les sols conduits selon le mode biologique.

 

Le travail du sol, avec ou sans labour, est également étudié. Afin d’être au plus proche des conditions réelles, les parcelles sont directement étudiées chez les agriculteurs. Différents champs d’essais sont également étudiés afin d’évaluer les effets potentiels du travail du sol ou encore des produits phytosanitaires sur la flore microbienne.

Ce projet consiste donc en une caractérisation des sols agricoles soumis à divers itinéraires techniques.

 

A terme, une telle approche devrait permettre d’identifier clairement les pratiques culturales qui respectent au mieux les équilibres du système « sol-micro-organismes-plantes ».

Elle contribuera ainsi

Ø      à une meilleure gestion agricole des sols,

Ø      à prévenir leur dégradation

Ø      à proposer des pistes pour leur restauration.

 

Les techniques développées dans ce projet pourront également être transposées à l’étude d’autres sols, notamment les sols industriels ou pollués.

 

 

Contact :

Mathieu Dondelinger

+32 (0)84 220 260

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.